Compte rendu: intervention de la CASIM 78 chez les pompiers de Paris à Aulnay sous bois le 02/10/2019

Cécile et Patrick ont passé une matinée chez les Pompiers de Paris pour une opération de sensibilisation des soldats du feu aux risques du 2 roues motorisé.

Ci dessous leur compte rendu de cette journée:

Nous sommes intervenus le 02 octobre avec Cécile chez les pompiers de Paris à Aulnay sous bois dans le cadre de leur semaine sécurité routière. C’est suite à une précédente intervention de la Casim dans une caserne du 9eme arrondissement de Paris qu’on nous demandé de renouveler l’expérience.

Nous sommes arrivés vers 8h00 et après les présentations d’usage et le petit café de bienvenue, nous intégrons la salle dans laquelle quasiment tous les pompiers conviés sont déjà présents. Notre auditoire : une petite trentaine de personnes, des gens roulant à moto, à scooter ; des gens ayant laissé la moto pour le scooter ; des gens avec une expérience de la moto et des « petits nouveaux » dans le monde du 2RM et certains pas du tout usagers d’un 2RM mais curieux.

Durant la matinée qui nous est allouée, nous abordons 2 thèmes : l’équipement du motard et l’expérience et comportement.
Cécile se charge de la présentation de la Casim et de l’équipement du motard avec plein de matériel et en point d’orgue le déclenchement du gilet airbag. Un pompier s’est équipé et à testé sur lui même son déclenchement. Il ont pu tous apprécier les avantages de cet équipement.
Je me suis chargé de parler de l’expérience et du comportement avec échanges de point de vue parfois animés. Nous avons évoqué une quinzaine d’items dont l’interfile, la notion d’angles morts, le roulage sous conditions précaires. Et les réactions des pompiers non usagers d’un 2RM ont étaient très intéressantes.

Nous terminons à 12h15 et avons déjeuné avec l’équipe organisatrice de cette 1/2 journée.

Merci à eux de s’être rendu disponible pour cette matinée, merci aux Pompiers pour leur accueil et pour avoir fait confiance à la CASIM 78 pour cette opération.

Souvenir en vidéo du GS Trophy 2018

Cette année encore, une 20aine de Casimirs de 3 CASIM de France ont participé comme bénévoles et encadrants sur le GS Trophy France 2O18.

Ci dessous la vidéo de l’événement ou certains d’entres nous se reconnaîtrons.

Merci à tous les bénévoles présents pour les grosse crise de fous rire sur place, BMW Motorrad France et MKTG.

 

Journée Sensibilisation aux risques routiers chez SAFRAN

La société SAFRAN organisait une journée « Sensibilisation aux risques routiers »
orientée vers les salariés qui se déplacent quotidiennement pour les trajets
domicile-travail.

Plusieurs intervenants étaient invités à animer cette journée : La Gendarmerie pour des balades encadrées pour les motards du site, la Sécurité Routière avec 1 simulateur de conduite en 2 roues (scooter) et l’atelier de sensibilisation au risque « alcool », une moto école qui proposait une découverte et une initiation au roulage sur 2 motos, 125 cm3 et une ER6 équipée de pares chutes et la Casim78, représentée par 4 moniteurs : Luc A., Patrick G., Eric M. et Alain G, et côté SAFRAN, 36 motards et motardes s’étaient inscrits pour cette journée, un franc succès et une très bonne participation.

Un grand parking étant mis à notre disposition, nous avons pu installer et animer 4 ateliers. Un atelier freinage avec un long couloir, un moniteur et un élève à chaque passage, le moniteur à l’extérieur du couloir, l’élève suit le moniteur qui règle l’allure, et se positionne à la distance qu’il juge bon en arrière du moniteur et dans le couloir. Ensuite le moniteur déclenche un freinage puissant de façon inopinée et l’on constate si l’élève s’arrête à temps sans dépasser l’arrière de la moto du moniteur. Si c’est le cas c’est que la distance de sécurité était correcte, sinon c’est le signe que dans la vraie vie, une collision se serait produite, cette configuration reproduisant les conditions de l’interfile, un évitement serait impossible.
Ensuite un second atelier proposait un « huit » entre 2 portes de plots mais positionnées en « accent circonflexe », avec une diagonale de 15m environ. But de l’exercice, franchir une porte puis accélérer dans la diagonale, ensuite user du frein arrière pour ralentir la moto et permettre de l’incliner plus pour rentrer dans la porte opposée sur l’angle en freinant légèrement pour adapter l’allure de passage, réaccelerer dans la 2ème diagonale et procéder de même et ainsi de suite pendant plusieurs passages.
Le troisième atelier, un slalom large avec des plots assez espacés, but de l’exercice, utiliser le point de patinage, contourner les plots assez largement en entrée, resserrer sur le plot en sortie pour être bien placé pour l’entrée du plot suivant, et ce sur 6 plots.
Dernier atelier: un petit Gymkhana mis en place par Luc, à parcourir cette fois en 1ère sans embrayage avec une courte accélération modérée entre chaque plot, en utilisant un bonne trajectoire en coupant les gaz à chaque entrée, et en pratiquant le déhanché inversé (moto inclinée, haut du corps vertical)

L’effectif présent à été scindé en 2 groupes, la première moitié partant rouler avec les gendarmes, et la seconde moitié restant avec nous sur le plateau. Et l’après midi les 2 groupes ont échangés leur place.

L’ensemble de la journée, c’est très bien passé, avec des fortunes diverses suivant les motos de chacun, les appréhensions de faire chuter sa moto, la redécouverte de la maniabilité lente après plusieurs année de permis avec de grosses GT impressionnantes à manier très lentement, mais avec un peu de technique et de l’assiduité des progrès significatifs on été constaté comme d’habitude, enchantant certains participants (beaucoup), en décourageant d’autres (un ou deux)
Deux chutes à l’arrêt on été déplorées, mais sans aucune conséquences pour les pilotes et une poignée de frein cassée sur une vénérable GSXR de 1989 et un peu de peinture rayée sur une Honda CBF 600.
Encore une bonne journée d’échange et de partage avec des motards de tous horizons et avec des bagages techniques très différents, un plaisir à animer et à voir les progrès réalisés.

ps : peu de photos ont été prises car nous étions tous les 4, très occupés avec nos « cobayes » .