Compte rendu: Balade dans le Vexin du 22/10/2018

Ci dessous le compte rendu de notre première balade de la saison 2018/2019 vu par Guillaume qui a eu la brillante idée de stationner son groupe sous un panneau “Interdit de Stationner”, on va croire qu’il voulait faire le CR de cette journée…

C’est la 1ere Balade de la saison 2018-2019 et Mickaël nous a donné rendez-vous au Casino de Hardricourt pour participer à une balade de 195KM dans le Vexin

 

En ce matin presque glacial, nous partîmes à 3 du Campanile de St germain en Laye et nous nous vîmes une quarantaine en arrivant au Casino. La bonne humeur et le café (Merci Arnauld) sont les bienvenus vu que le soleil tarde à réchauffer l’atmosphère.

 

Lors du briefing, Mickael réparti les participants dans leurs groupes respectifs puis Jean Luc et moi prenons en main nos compagnons du jour pour les rappels habituels. Une fois sur nos engins et près à partir, Jean-Luc a été trahi par son GPS qui se refuse à calculer la route, je prends donc la tête du peloton direction les Andelys pour un pic-nic.

 

C’était la première fois que j’ouvrais et l’exercice n’est pas évident : 1 œil sur la route et l’autre dans le rétro ! J’ai été aidé par la présence d’une 125 qui m’a permis d’avoir un rythme adapté à la découverte de cette activité. En plus, elle ressemblait à ma 1ere moto… nostalgie quand tu nous tiens !

Nous avons fait quelques boucles entourées des jolis paysages de ce parc naturel et nous nous sommes garé dans le centre de Magny en Vexin (juste sous un panneau « interdit de stationner ») pour prendre une boisson chaude nécessaire vu la météo.

 

En repartant de cette pause, ce fut mon tour d’avoir des problèmes de GPS : Jean Luc repasse devant pour le reste de la journée.

50km plus tard, la température devient suffisant agréable pour profiter du pique nique en face du château Gaillard. Là nous apprenons que nous n’avons pas été les seuls à avoir du mal avec la technologie : Un groupe à fait 50KM supplémentaire, un autre a pris le road book à l’envers.

Débarrassé des couches chaudes devenues superflues, nous avons profité d’une après-midi ensoleillée pour revenir à notre point de départ, sans oublier un arrêt sur la route des crêtes pour faire une photo de groupe et vérifier un feu de position qui ne fonctionnait plus. Un peu plus loin nous nous sommes attardé près d’un spot de virolo pour que les plus aguerris puissent prendre un peu d’angle.

Vu le rythme de sénateur de notre groupe, la plupart des participants était déjà reparti de Hardricourt à notre arrivée. Il ne restait que quelques bavards, dont PATOCHE qui nous annonce qu’il a des photos pour prouver notre manquement à la charte de la CASIM lors de notre arrêt du matin et que jean Luc et moi sommes désignés volontaire pour rédiger le compte rendu.

 

Après quelques bablatages pour se dire au revoir, je suis parti vers le soleil couchant tel un cow-boy des temps modernes en route vers de nouvelles aventures. Contrairement à la série TV, je n’étais pas solitaire mais entouré par 3 motardes. Notre groupe s’est coupé en 2 après Maule et j’ai été suivi jusqu’à chez moi pour faire une courte pause « solidarité motarde » : La casimirette en panne de feux arrière a pu repartir avec une ampoule fonctionnelle qui encombrait ma boite à outils depuis que j’ai changé de moto.

Merci à tous les participants qui sont venu profiter de l’été indien avec nous, bravo a Guillaume pour son compte rendu, bravo aux photographes et grand merci à Micka et la Commission Loisir pour cette organisation au top.