Compte rendu: journée de perfectionnement avec la Gendarmerie du 60 du 04/05/2013

Au menu du jour, un grand parking rien que pour nous, une dizaine d’ateliers de maniabilité, une balade de 60 kilomètres pour travailler les trajectoires de sécurité “à la gendarme”, une trentaine de militaires pour encadrer les groupes de poir- de motards du dim- de kék-, bref de pilotes de gros cubes.

C’était l’occasion de voir si dans un autre environnement, les différents CPM déjà accomplis permettaient de passer les ateliers sans trop de difficultés.

Réveil dès potron minet, le point de rendez-vous est convenu à Osny à 8h du mat’, un petit roulage en groupe peinard jusqu’à Beauvais pour arriver sur les coups de 9h30.
A l’accès au parking, formalité oblige, on montre son permis et sa carte grise, histoire de dire qu’on est en règle. Au passage, un bon paquet de propriétaires de motos auraient eu les poches un peu moins pleines en raison de quelques accessoires pas forcément très homologués (supports de plaque quasi-horizontal, pots qui ‘chantent’ ou clignotants Ermax qu’on ne sait finalement pas s’ils sont allumés ou non). Une fois ce petit contrôle, on récupère une gommette de l’évènement à coller où on veut sur la moto histoire de dire “je suis venu faire du gymkhana avec les gendarmes”, puis on passe à l’inscription administrative. Les plus prévoyants ont fait ça via le site internet, mais il est encore possible de s’inscrire sur place.

Dès ce passage, les arrivants sont séparés en groupes de 12 à 14 personnes et se voient remettre un gilet jaune avec une lettre ou un chiffre dans le dos, et chaque groupe a son gendarme référent qui nous suivra sur tous les ateliers et encadrera la balade.

Un petit atelier pédago avec la présentation de quelques vidéos destinées à la formation des motocyclistes, sur la position, les trajectoires de sécurité pour les virages à gauche, à droite ou les successions. Sans oublier une vidéo ‘low def’ issue de liveleak où un motard en caméra embarquée roule au dessus de ses pompes (mais bien) et se bouffe un motard venant en face qui n’avait rien demandé à personne.

A partir de là, chaque groupe part sur un atelier, et le choix est vaste.

Freinage (40 kmh vérifié par radar), évitement (avec des blocs en plastique poussés du pied (et retenus par une laisse) pour simuler l’ouverture d’une portière en ville, parcours de cônes en sinusoide, au ralenti entre des pneus, “double alpha”, prise d’un objet avec la main droite etc. Evidemment, nous avons le droit à la démo où parcours sont pris au cordeau, exécutés d’une manière si fluide qu’on se désole de voir que c’est si facile pour eux, alors que nous, civils, allons galérer gentiment pour faire la même chose. Et histoire d’épater le public, les pare-carter des RT frottent allègrement au sol.

La balade fait un petit tour aux alentours de Beauvais, histoire de montrer que par là aussi, on trouve quelques virages.

Après nous avoir sorti de la zone d’activités, chaque membre du groupe passe devant le gendarme pour ouvrir la route sur 3, 4 kilomètres, histoire de voir si les conseils sur la trajectoire de sécurité sont bien acquis.
Toute la portion entre Sainte Genevieve et Mouchy a été faite trois fois (un aller/retour plus le trajet final)

Enfin, une fois rentrés, il devait rester le “grand final” pour mettre en pratique tous les ateliers vus au cours de la journée. Il s’agissait d’une copie du parcours d’examen des gendarmes à Fontainebleau en plus “large”, lequel peut être bouclé en 1 minutes (leur examen, c’est 50 secondes + péno en cas de touchettes ou d’erreur). Dommage, je n’ai pas eu le temps de le faire et j’ai du repartir avant, en avalant le trajet retour par l’autoroute.

En tout cas, si vous avez des peletons de gendarmerie dans votre département qui organisent ce genre d’animations, foncez, c’est vraiment de l’expérience et des conseils bons à prendre, les “formateurs du jour” sont particulièrement accessibles et plutôt pédagogues, et c’est toujours mieux de pouvoir discuter avec eux dans ce genre de situations plutôt que sur le bas côté d’une route.

Merci à la Prefecture du 60 pour cette superbe initiative qui plait autant, à tous les Gendarmes disponibles et présents sur place pour la journée et à Damien pour le CR et les Photos.