Compte-rendu: Journée de lancement de la saison 2012/2013 le 07/10/2012

Le dimanche 7 octobre 2012 les membres de la Casim 78 se sont réunis sur le site de la salle LCR des Bois de Cergy pour la tenue du 1er CPM de la saison 2012/2013.

La journée s’est décomposée en 2 partie, le matin présentation de la Casim à ses nouveaux adhérents et l’après-midi une session pratique alliant découverte de l’équilibre d’une moto et des exercices de maniabilité.

Dès 8h45 les premiers arrivés sur les lieux (Baptiste, Arnauld et Alain), commencent à préparer la salle, ils sont rapidement rejoins par les autres membres du CA (Pascal, Olivier, François et Patrick)

Ils organisent le fléchage des lieux pour l’accès à la salle, la préparation du traditionnel café accompagné de 4 quarts amenés par Pascal, le président de la Casim, qui veux des casimirs en pleine forme pour cette longue journée de découverte de nos activités.

Petit à petit,  les nouveaux membres de la Casim arrivent dans la salle, accueillis par les “anciens” et les membres du CA.

Après la prise du café et des douceurs associées, à 10h00 Pascal ouvre la séance.

En premier lieu il retrace l’historique de la Casim :

Le 3 mai 1981, Luc Boyé, au cours d’une soirée à NANTES, quitte un instant ses amis pour enfourcher sa 850 cm3, sa première moto.
 Ses amis, ne le voyant pas revenir, partent à sa recherche.
 Ils le retrouvent un peu plus tard. Luc, au guidon de sa moto, a manqué un virage et a percuté un mur.
 Il décédera très rapidement des suites de ses blessures.
 Il avait 18 ans. La cause de cet accident semble être le manque de maîtrise de Luc : 
il venait de passer son permis. Immédiatement, Claude Boyé, son père et ses camarades motards ont créé une association :« La Chaîne d’Amitié pour la Sécurité et l’Information des Motards

Ensuite Pascal, explique la “contagion” qui a permis au fil du temps à la création de nouvelles Casim régionales et en particulier la création de la Casim75 en 2009 qui elle-même a essaimé en 2 Casim, la Casim77 et la Casim78.

Il explique également, le cursus de validation des participations aux activités Casim : stagiaire, Visa1, Visa2 et Moniteur via l’obtention du CAMABC, ce cursus étant basé sur la base du volontariat et donc nullement obligatoire. Il concerne les membres les plus motivés, souhaitant au fil des années s’investir de façon active dans le fonctionnement de la Casim et ainsi permettre de pérenniser son existence et son développement.

Il enchaine par la présentation des différents membres du CA, le président, le trésorier et les responsables des différentes commissions, Formation, Loisir/Balades, CPM et Communication.

C’est ensuite au tour des adherents de se présenter, leur expérience motarde, la moto utilisée ainsi que la manière dont ils ont connu la Casim.

Le planning des formations est présenté en détail, avec un focus sur le profil des intervenants, moniteurs Casim (détenteurs du CAMABC) ou intervenants extérieurs en renfort,  motards de la gendarmerie ou de la police nationale qui nous font l’amitié de donner de leur temps bénévolement, pour renforcer l’encadrement et la formation.

C’est aussi l’occasion de présenter l’Adjudant chef Christophe CORAUX,  chargé de mission 2 roues motorisés dans le département 95 et qui va nous accompagner tout au long de la journée.

En complément est présenté le programme des balades, qui vient s’insérer entre les dates des CPM sauf sur les 3 mois hivernaux, pour causes de risques météorologiques, et de conditions de roulages peu agréables à la saison froide.

La matinée s’achève par un séance de questions / réponses.

A ce stade da journée Pascal, explique et organise notre transfert sur le site de la piste d’évolution située à côté de l’aérodrome de Cormeilles en Vexin, pour que chacun identifie la localisation du lieu d’enseignement de l’après-midi.

Une fois arrivé sur place, il est temps de rejoindre le centre commercial de l’Oseraie tout proche pour une pause déjeuner bien méritée.

A 14 heures la session pratique de l’après-midi peut commencer. Cédric, moniteur de la CASIM 77  et son collègue GEOFFREY, tous deux policiers motocyclistes à la PN viennent renforcer les encadrants du jour.

Ce sont donc 6 groupes qui se constituent avec un moniteur Casim ou un policier ou gendarme, assisté d’un aide moniteur Visa 2.

Le premier exercice se fait sans moteur, chacun amenant sa moto à la poussette:

  • Premier test: s’asseoir sur sa moto et en descendre côté droit (peu habituel) puis remonter et descendre côté gauche
  • Second test : mettre sa moto au point d’équilibre et tourner autour en la maintenant en équilibre avec un binôme qui sécurise la manœuvre, pour rassurer le stagiaire
  • Troisième test: la même chose en maintenant la moto avec 2 doigts (étonnant non ?)
  • Quatrième test : incliner sa moto vers soi pour bien sentir son poids, et la redresser à gauche et à droite
  • Certains groupes testent me relevage de moto a terre

Tous les stagiaires ayant brillamment réussis ces premiers exercices, le moniteur, fait une présentation des points d’appuis qui permettent d’optimiser le contrôle et la stabilité de la moto : pieds, genoux, fesses et mains.

Il est enfin temps, de mettre les casques, les gants et de faire rugir les moteurs….

Première session de roulage en première avec application de postures dont le but est de sentir tout le bénéfice de la bonne utilisation des points d’appuis et la manière de compenser s’il manque certains d’entre eux:

  • Roulage debout sur les reposes pieds, en lâchant le guidon, puis en mettant un genoux puis deux sur la selle, pour les plus hardis essai de la position amazone à gauche ou à droite.

Vers 15h30 arrêt pour débriefing de ces exercices, et mise en place de 4 ateliers distincts :

  • course de lenteur pour maîtriser ou découvrir le point de patinage
  • un slalom lent
  • une zone d’évolution en huit
  • une zone de travail du demi-tour.

Les stagiaires se répartissent et tournent successivement sur chacun des 4 ateliers pendant 2H00 environ, avec assiduité et application, sous l’œil critique et aiguisé des professionnels qui dispensent conseils et encouragement pour progresser.

Vers 17H30 la fin de journée est déclarée, la fatigue commençant  à se faire sentir pour tous,  élèves et formateurs.

Un débriefing est effectué, avec un merci particulier à nos membres des forces de l’ordre, pour leur contribution active à la réussite cette journée.

Un rapide sondage de satisfaction auprès  des nouveaux Casimirs, confirme leur contentement de nous avoir rejoint, le programme proposé les a manifestement enchantés. Des progrès notables ont déjà été identifiés, la saison est partie sur de bons rails.

Merci à Cédric et Geoffrey d’avoir pris de leur temps libre avec leur famille pour venir nous aider pour encadrer cette journée, merci également aux service de la Prefecture du Val d’Oise de nous avoir “preté” Christophe Coraux, chargé de mission 2 roues motorisés du 95, afin qu’il nous aide à animer les différents ateliers. 

Un grand Merci à Alain pour les photos et la rédaction de ce CR, si vous voulez venir en discuter avec nous sur le forum, cliquez ICI.