Compte-rendu de la balade du 17 mars (Forêts de Chevreuse et Fontainebleau)

De la pluie ? Je ne vois pas ce qui vous fait dire qu’il y a de la pluie !

La première balade de l’année a emmené une trentaine de motos dans des conditions météorologiques plutôt variables jusqu’en forêt de Fontainebleau, au départ de Bois d’Arcy. Ci-dessous le compte-rendu de Nathalie, adhérente de l’année

La météo prévoyait pas mal de pluie pour ce dimanche, mais j’étais trop impatiente de repartir sur les petites routes en compagnie de mes nouveaux copains de la Casim. Allez, courage!, me dis-je… Au moins, il ne devrait pas faire trop froid! Lieu de rdv parfait , le parking Leclerc : la route passant par la station-service, impossible d’oublier de faire le plein!

Accueil café bien sympathique et réconfortant, comme d’habitude; ce n’est que la 3ème fois que je participe à un rdv de la Casim, mais j’y retrouve déjà quelques têtes connues, et les discussions vont bon train : conseils sur les pneumatiques, choix du GPS, équipement… Habitués et nouveaux venus font connaissance dans la bonne humeur. Je me souviens de m’être demandée, à ce moment-là, qui allait hériter du CR aujourd’hui… oh , sûrement pas moi ! Ils feraient pas ça à une nouvelle! Et pis je fais jamais d’bêtises moi … BEN TIENS !!!!

Sur ce, les monos forment les groupes : un grand groupe de “rapides” , un petit groupe de “normal”, et un dernier petit groupe de “tranquille”, auquel j’ai le bonheur d’être affectée. En effet, n’étant pas du tout habituée à faire de la route, le rythme “ballade cool” me convient parfaitement.

Damien notre super-organisateur, nous apprend qu’il manque tout de même 9 personnes sur le total prévu (soit 3 personnes par groupe), ce qui est bien embêtant pour lui à cause des réservations de restaurants; donc petit message : si possible prévenez-le si vous ne pouvez pas venir, c’est plus correct…

Donc, après les derniers conseils de sécurité et de roulage en groupe, on démarre les machines, et nous voilà partis. La combinaison de pluie s’avère vite indispensable, on se prend quelques bonnes douches, mais le soleil est là aussi qui pointe son nez entre 2 averses. Finalement, le temps n’est pas si désagréable que cela, moins pluvieux que prévu en tous cas. La nature est belle, on sent que le printemps approche. Nous traversons plein de petits villages pittoresques; au détour d’un virage apparaissent de jolies ruelles, des chevaux, un château… Et puis surtout, ça tourne et ça vire! C’est un vrai plaisir pour moi de découvrir cette façon de rouler à moto, moi qui ne connais que le trafic parisien, ou alors l’autoroute… Je ne suis pas encore complètement à l’aise, mais tous ces beaux paysages + ce groupe si sympathique me donnent vraiment envie de progresser et de rouler, rouler, rouler!

Une soixantaine de km plus loin, petite pause et chocolat chaud bien réconfortant, dans un des rares bars ouverts le dimanche de la région, où nous croisons / retrouvons les 2 autres groupes. Puis c’est reparti pour environ la même distance, qui nous mène cette fois à Milly la Forêt pour déjeuner, dans 3 restaurants (1 par groupe) dénichés par notre super organisateur. Où nous apprenons que la grêle vient juste de tomber dans le coin… Ouf, on y a échappé !

Requinqués, rassasiés, nous repartons ensuite pour la suite de notre périple. Nouvelle pause un peu plus loin, nous profitons d’un beau rayon de soleil qui nous réchauffe bien agréablement! Pour moi la fatigue commence à se faire sentir, mais je décide de continuer quand même, jusqu’à notre destination des Essarts-le-Roi. Hélas quelques km plus loin, quelques secondes d’inattention ont suffi pour que je ne voie pas un panneau stop… J’ai juste vu la moto de Damien piler devant moi mais trop tard, pas eu le temps de freiner, ou pas correctement!

Heureusement, plus de peur que de mal; les motos ne sont pas tombées (d’où l’intérêt de rouler en quinconce!), juste un choc sur le doigt pour moi, et à la cheville pour Damien. Assez douloureux sur le moment tout de même, en tous cas suffisamment pour que je décide de m’arrêter là et de rentrer penaude par la nationale… avec dans mes bagages pour m’apprendre à faire plus attention, le CR à faire!!!

Au final il n’y a eu fort heureusement aucun dégâts ni pour les pilotes ni pour les motos et les petites douleurs ont disparu dès le lendemain. D’où l’importance de porter un équipement complet et protecteur et de bien rouler en respectant la quinconce en ligne droite. Cette petite mésaventure fait également le lien avec le prochain CPM du dimanche 7 avril prochain, dédié à la maniabilité et au freinage, et qui se déroulera à Gennevilliers.

Les adhérents CPM ont d’ores et déjà reçu leurs invitations pour cette journée.