Compte Rendu: Journée des Visas pour la Vie du 27/06/2021

Vous trouverez ci dessous le compte rendu de la journée des Visas pour la Vie de la CASIM 78 telle que la vécu Catherine.

Ca y est, le jour J est arrivé. Passage des visas … 
Nous avons rendez-vous à Saint-Brice-sous-forêt à 9h du matin pour la première partie des tests: une série de virages. A l’inverse des CPM en live et des randonnées faites lors du week-end CASIM, les moniteurs ont l’instruction de nous donner les consignes mais ne nous font pas de retour sur nos performances et gardent les notes confidentielles jusqu’à la fin de la journée où sont délivrés les diplômes.

Arrivée… en peu en retard pour ma part sur le lieu de rendez-vous. Les candidats aux visas 1 et 2 sont tous là. Le grand manitou, notre Calou national, nous briffe sur ce qui nous attend sur la journée. Test virages, puis nous rejoignons le centre de passage du permis de conduire de Gennevilliers pour la suite des épreuves: une interrogation sur le secourisme, un quizz connaissances théoriques, pause déjeuner, puis la pratique maniabilité / freinage avec un gymkhana concocté maison avec parcours minuté pour les visas 2, et seulement sur une portion pour les visas 1. Les moniteurs sont nombreux, on peut se permettre de passer les tests par petits groupes. 
La météo est couverte mais des restes de pluie de la nuit, il ne reste que la chaussée humide, donc ça reste praticable et la pluie ne revient pas de toute la journée.
L’épreuve virolos. Une série de 7-8 virages en montée dans la forêt où il nous faut faire demi-tour au simili de carrefour où est posté Jeannot-la-fleur-au-fusil, petit sourire en coin, à-la-cool en mode transat sur sa bécane. Haaaa… la vie de moniteur à la CASIM… ça fait rêver, j’vous jure ! Moi, concentrée sur la route, je trace … heu … ha ! c’est là qu’il fallait tourner peut-être… mouais…  Rien de sorcier mais l’examinateur nous suit et il faut bien avoir assimilé le bon placement à prendre sur la chaussée qui a été expliqué dans les slides des e-CPMs de l’année. Pas de partage des observations sur la performance après le test.

Retour à Gennevilliers. On enchaine sur le test de mise en situation de secourisme. Chacun passe un par un avec un moniteur pour répondre à une série de questions. “Après un virage, en rase campagne, tu voies une voiture dans un fossé. Le conducteur est dedans, inconscient. Qu’est-ce que tu fais ?”. Idem. Tu réponds, mais, idem, pas de signe d’acquièscement ou d’erreur dans l’expression de Jean-la-fleur-au-fusil (toujours le même 🙂 )
On enchaine sur les quizs. Les visas 1 et 2 n’ont pas le même. Je suis en visa 1 et j’ai l’impression de repasser mon bac. On nous donne les questionnaires. Et, au top départ, nous avons le droit de commencer à lire et de répondre aux questions. Nous avons 20 minutes pour répondre à 50 QCMs (qqc comme ça). Mais atttttt’tention ! plusieurs réponses peuvent être bonnes, il faut toutes les cocher pour obtenir le score maximal sur la question. Avec qqs questions pointues au passage, du genre: une moto date de 2010. Elle est classée Euro 2. Heu… comment vous dire… il faut bien départager les candidats…
Puis pause lunch, 2 heures quand même, où nous restons dans le centre après avoir été chercher mangeaille pour ceux qui n’ont pas amené leur gamelle. 

La suite: le gymkhana. Un parcours qui prend toute la piste. Nous passons 1 par 1. Pascal nous montre le trajet. Comme à l’examen du plateau, nous le faisons d’abord à pied derrière lui pour le mémoriser et visualiser les bonnes trajectoires à emprunter. Le parcours: slalom léger et pas trop serré pour enchainer sur un 8 et demi en bout de piste, sans mordre sur la ligne délimitant la piste, pour continuer sur un slalom de 6-7 cônes alignés, à passer lentement, puis le chronomètre est enclenché. Sur la prochaine portion, il nous faut rouler assez lentement pour arriver au point B en un temps minimal, sans mettre de pieds à terre, en jouant sur le frein arrière et l’embrayage. Un virage serré à gauche pour passer entre 2 piquets, un autre à droite pour passer une 2ème porte à piquets, puis re-virage serré à gauche pour rejoindre une porte de cônes. La dernière ligne avant d’arrêter le chrono: rejoindre la porte suivante de cônes en roulant sur un planche sans en tomber. Puis virage à droite vers une porte à cônes et demi-tour pour se remettre face à la piste. Et tout ça se termine par le freinage d’urgence: Il nous faut arriver jusqu’à un point précis à une vitesse minimale (40 km/h tant que la chaussée a été humide, puis 50 une fois sèche), puis enclencher le freinage pour s’arrêter dans un rectangle délimité par des plot. Fin du parcours ! Le système de notation était assez sec: on a démarré avec 20 points, puis -4 points pour un cône renversé, une sortie de parcours, ou un pieds à terre, – xx points par seconde en deça du temps demandé pour la partie chronométrée, une chute étant éliminatoire. 

Et voilà, la journée s’est clôturé vers 17h après la remise commentée des visas, un par un, avec photo avec chaque élève, et toujours dans la bonne humeur et présenté avec humour !!

Merci à l’ensemble des moniteurs qui se sont mobilisé pour cette journée et bravo à tous les nouveaux diplômés Visas pour la Vie de la CASIM 78, vous l’avez tous bien mérité.

Merci à Catherine pour ce superbe CR.