Compte-rendu : Balade du 9 juin 2013 – Chevreuse / Fontainebleau

En ce mois de juin (digne d’un mois de mars), nous avons tenté de braver la pluie.

Car oui, commençons par cette petite parenthèse : il fallait l’exception pour confirmer la règle “il ne pleut pas lorsque la CASIM 78 est de sortie”.

Et bien cette exception s’est présentée durant la matinée. Rien de bien méchant. Seulement il n’y avait que six courageux (sur cinq motos) à avoir eu le courage de venir pour vaincre !

Départ est donc donné vers 10h à la station de Bois d’Arcy pour traverser la Vallée de Chevreuse (et ses radars tronçons) puis partir en direction de Fontainebleau.

Tout le monde fut brave, mais la témérité a ses limites. Le revêtement rencontré, assez abîmé, est devenu compliqué à pratiquer pour la plupart des participants, signalant des pertes ponctuelles d’adhérence, voire plus mais sans jamais partir à la faute. Nous avons donc roulé à un rythme très raisonnable jusqu’à Saint-Hilaire, initialement prévu comme étant le lieu de pause pique-nique, annulé de fait. De là, nous avons coupé par la D21 pour rejoindre Etampes, sans faire la boucle passant par Méréville. Nous avons donc fait une pause restauration vers 12h30 au Quick d’Etampes, après laquelle Lolo95, pas rassuré par son vieillissant pneu avant, préféra s’en aller par des routes plus rectilignes (N20).

Leçon du jour : un pneu ancien, même non-usé, doit être changé, sous peine de devenir une savonnette.

L’après-midi, point de pluie et un sol globalement sec et en meilleur état. Il était évidemment impossible de ne pas passer par la D64, terrain de prédilection des gendarmes en formation. Façon CPM avec François et Baptiste qui tractent ou suivent un stagiaire ou futur stagiaire : premier passage, deuxième passage, troisième passage.

Nous avons rapidement avalé les kilomètres restants et trouvé un Fontainebleau bien vide pour un dimanche, à pouvoir garer les motos directement devant les terrasses des cafés. Nous nous sommes délectés de glaces et crêpes, et tout compte fait repartir assez tôt, vers les 17h, afin de nous embarquer pour une aventure bien moins rigolote : l’interfile sur l’A6.

Merci aux vaillants conducteurs qui se sont présentés malgré la météo, et un grand merci à Baptiste pour le très bon Roadbook qui ne méritait décidément pas le traitement réservé par les pluies de la veille…

Retrouvez le topic dédié sur le forum en cliquant ici !