Journée Sensibilisation aux risques routiers chez SAFRAN

La société SAFRAN organisait une journée « Sensibilisation aux risques routiers »
orientée vers les salariés qui se déplacent quotidiennement pour les trajets
domicile-travail.

Plusieurs intervenants étaient invités à animer cette journée : La Gendarmerie pour des balades encadrées pour les motards du site, la Sécurité Routière avec 1 simulateur de conduite en 2 roues (scooter) et l’atelier de sensibilisation au risque « alcool », une moto école qui proposait une découverte et une initiation au roulage sur 2 motos, 125 cm3 et une ER6 équipée de pares chutes et la Casim78, représentée par 4 moniteurs : Luc A., Patrick G., Eric M. et Alain G, et côté SAFRAN, 36 motards et motardes s’étaient inscrits pour cette journée, un franc succès et une très bonne participation.

Un grand parking étant mis à notre disposition, nous avons pu installer et animer 4 ateliers. Un atelier freinage avec un long couloir, un moniteur et un élève à chaque passage, le moniteur à l’extérieur du couloir, l’élève suit le moniteur qui règle l’allure, et se positionne à la distance qu’il juge bon en arrière du moniteur et dans le couloir. Ensuite le moniteur déclenche un freinage puissant de façon inopinée et l’on constate si l’élève s’arrête à temps sans dépasser l’arrière de la moto du moniteur. Si c’est le cas c’est que la distance de sécurité était correcte, sinon c’est le signe que dans la vraie vie, une collision se serait produite, cette configuration reproduisant les conditions de l’interfile, un évitement serait impossible.
Ensuite un second atelier proposait un « huit » entre 2 portes de plots mais positionnées en « accent circonflexe », avec une diagonale de 15m environ. But de l’exercice, franchir une porte puis accélérer dans la diagonale, ensuite user du frein arrière pour ralentir la moto et permettre de l’incliner plus pour rentrer dans la porte opposée sur l’angle en freinant légèrement pour adapter l’allure de passage, réaccelerer dans la 2ème diagonale et procéder de même et ainsi de suite pendant plusieurs passages.
Le troisième atelier, un slalom large avec des plots assez espacés, but de l’exercice, utiliser le point de patinage, contourner les plots assez largement en entrée, resserrer sur le plot en sortie pour être bien placé pour l’entrée du plot suivant, et ce sur 6 plots.
Dernier atelier: un petit Gymkhana mis en place par Luc, à parcourir cette fois en 1ère sans embrayage avec une courte accélération modérée entre chaque plot, en utilisant un bonne trajectoire en coupant les gaz à chaque entrée, et en pratiquant le déhanché inversé (moto inclinée, haut du corps vertical)

L’effectif présent à été scindé en 2 groupes, la première moitié partant rouler avec les gendarmes, et la seconde moitié restant avec nous sur le plateau. Et l’après midi les 2 groupes ont échangés leur place.

L’ensemble de la journée, c’est très bien passé, avec des fortunes diverses suivant les motos de chacun, les appréhensions de faire chuter sa moto, la redécouverte de la maniabilité lente après plusieurs année de permis avec de grosses GT impressionnantes à manier très lentement, mais avec un peu de technique et de l’assiduité des progrès significatifs on été constaté comme d’habitude, enchantant certains participants (beaucoup), en décourageant d’autres (un ou deux)
Deux chutes à l’arrêt on été déplorées, mais sans aucune conséquences pour les pilotes et une poignée de frein cassée sur une vénérable GSXR de 1989 et un peu de peinture rayée sur une Honda CBF 600.
Encore une bonne journée d’échange et de partage avec des motards de tous horizons et avec des bagages techniques très différents, un plaisir à animer et à voir les progrès réalisés.

ps : peu de photos ont été prises car nous étions tous les 4, très occupés avec nos « cobayes » .

Compte Rendu: Balade en Champagne du 24 juin 2018

Compte Rendu: Balade en Champagne du 24 juin 2018

Ci dessous le CR de cette journée vu Cécile qui a héritée de son premier CR:

Ben voilà…. J’avais réussi à passer entre les gouttes depuis septembre mais une belle ligne blanche est passée sous mes belles roues bleues. 
Et j’en ai mis une seconde couche un peu plus loin pour être bien sûre d’être admissible pour le CR ! 
Mea culpa !

On y va : 

Nous avons rdv au carrefour de Clayes Souilly à 9h ce matin. La météo est agréable sans être trop chaude.

Nous sommes une vingtaine sur place à se répartir en 3 groupes à peu près équilibrés. Départ donné à 9h45 tous pleins faits, Mickaël mène le nôtre qui part le premier. Les routes dans les vignes sont agréables à parcourir.

80 kms plus loin, 1ere pause à Château Thierry prévue sur une belle place … occupée par des animations et interdite au stationnement.
Du coup Mickael nous improvise un atelier mania en ville, et tout le monde s’en sort bien. Merci les entraînements ! 
On finit par squatter une petite terrasse bien sympa, avec vue sur les motos bien garées en épi de l’autre côté de la rue, où les autres groupes nous rejoignent. 

Pause pipi pour les filles (ben oui c’est important des vraies toilettes pour nous !). Quelques garçons en ont profité aussi !

On est repartis pour le coin pique nique, 40mn plus loin, un petit parc ombragé en bord de Marne à Port à Binson. Un déjeuner bien sympa au calme dans l’herbe. 
On y apprend que l’un d’entre nous a gentiment goûté le bitume dans un rond point sans dégâts heureusement.

L’après midi, Aurélie prend la main de notre groupe. Nous passons par des routes sympas mais bien abîmées et faisons un passage à la station pour ravitailler, en périphérie de Reims puis au circuit rémois ou du moins ce qu’il en reste.

Notre meneuse nous conduit à bon port à un rythme agréable et dynamique – bon, on a un peu visité les vignes et fait 2 tours de manège sur un rond point hein ! pfff le GPS !! – jusqu’au lieu de la pause à la Ferté Milon. 

Le groupe de Natacha et Baptiste arrive avant nous. Mystère !! 
Alors on creuse un peu la question ….. et on découvre que leur road book était différent du nôtre. Trop fastoche ! Du coup on s’est croisés deux ou trois fois dans l’après midi, c’était marrant !

On poursuit tranquillement pour arriver à Villepinte, point final de la journée en passant devant le circuit Carole (Je précise car je n’étais jamais venue là).

Chacun repart chez soi seul ou par petits groupes en fonction des destinations.
D’ailleurs ce n’était pas voulu, mais merci Natacha d’avoir ouvert l’interfile sur l’A1!

Conclusion : 
1. Au total, j’ai 471 kms au compteur, porte à porte.
2. Nos popotins ne nous disent pas merci ! Ouille ouille ouille !!
3. On n’a même pas bu de champagne !
4. Merci Mickaël pour le RB de cette grande balade agréable qui termine bien l’année.

Merci pour ce CR, merci à tous les participants pour leur bonne humeur et aux encadrants pour avoir organiser la journée.

Compte rendu de la journée des Visas pour la Vie 2018 avec la CASIM 78

Pour nous faire vivre la journée des Visas de cette saison, tradition oblige, c’est le candidat qui a réussi avec la note la plus faible qui le rédige, cette année c’est Aurelia qui a eu ce privilège:

 

9h00 du matin quelque part en ile de France. Premier examen depuis …au moins 20 ans …

La tension est à son comble. Distribution des copies, c’est parti. Première question : nom prénom : j’assure ! Oh la la on dirait le code ! J’aurais dû apporter le Rousseau…

Quand même ils sont sélectif à la Casim, exiger la combi intégrale et le casque réplica … tout va bien
tant que j’arrive à braquer à fond à 40 km/h….

A peine la copie posée un gentil moniteur nous coince dans un coin pour nous poser des questions
invraisemblables (comment alerter sans téléphone portable : whaaa luuuuuiiiii pas de rezoooooo
autant arrêter de respirer !!!!) ou nous demander de mettre le collègue en PLS (Pause Longue et
Souriante ?!). On comprend bien tout à coup pourquoi le visa est ouvert à ceux qui ont validé un
minimum de CPM ….

Pour se remettre des épreuves théoriques rien de mieux qu’un Flunch ou, comme d’habitude, pas du
tout discret nous squattons deux chaises par motard (oui un casque réplica ça ne va pas par terre…)
mais une place de parking pour 4 motos.

L’après-midi. Epreuves pratique. Nous suivons Pascal comme des petits canetons pour voir le
parcours. Je ne vais jamais me souvenir de tout ça !

Avant de démarrer, étalonnage des compteurs : un peu d’air ca fait du bien. Mais comment fait-on
au juste pour regarder le radar ET son compteur ?

J’ai l’impression de revenir au plateau 10 ans plus tôt : ma gorge se serre, j’ai mal au ventre, trop
chaud, trop froid, trop de moucherons (Gaël remet ton t-shirt de moniteur STP). Premier passage je
crois que j’ai fait un super score … en négatif…deuxième passage … finir c’est déjà une victoire, non ?

C’est là qu’on se rend compte

  1. qu’on a progressé
  2. qu’il y a encore de la marge de progression

Quoi que. En regardant certains, parfois handicapés par des machines peu adapté à l’exercice on se
dit qu’il faudra être plus assidu aux CPM maniabilité.


 

Voilà nous y sommes tous passé. Le jury délibère. Longtemps. Longtemps. Longtemps.
Et enfin, se dessinent à l’horizon les silhouettes de nos moniteurs (sur bande son de L’Odyssée de
l’Espace).
Notre révéré Président annonce les résultats : pour les visas 1 on peut féliciter Cécile notre major de
promo. Pour les visas 2 c’est Thierry (c’est mon chéri) qui enlève le brassard fluo du major de promo.

Merci Aurelia pour ce témoignage vécu de l’intérieur, bravo à tous les candidats qui ont réussi les Visas cette saison, pour ceux qui l’ont loupé, ce n’est bien sur que partie remise.

Merci également à l’ensemble des encadrants qui se sont mobilisés pour cette journée.

Visas 2018: les résultats

Visas 2018: les résultats

Hier se tenait l’examen des Visas pour la Vie 2018 de la CASIM 78.

Ci dessous les résultats:

Nos nouveaux VISAS 1

Bravo à Aurelia, Victor, Vincent, Eric et Cécile pour la réussite de leur Visa 1.

Nos nouveaux VISAS 2

Bravo à Jean Baptiste, Thierry, Nolween, Jean, Aurelie, Pascal et Guillaume et bienvenu chez les Visas 2.