Balade du 19 mai 2019

Bonjour à toutes et à tous,

Pour cette balade de mai, la commission loisirs sort le grand jeu : Champagne ! Mais ne sortez vos flûtes et autres coupes, nous ne visiterons pas de caves. À la place, nous profiterons d’une longue balade le long de la Marne avant d’attaquer les routes de la montagne de Reims et de terminer par la vallée de l’Ourcq. Comme le beau temps sera de la partie (en tout cas la commande est passée), nous pique-niquerons au bord de la Marne.

Date, lieu, invités

  • Rendez-vous le dimanche 19 mai 2019 à partir de 9h00 à côté de la station service du centre commercial Carrefour de Claye-Souilly
  • Pour ceux qui ont besoin de faire le plein d’essence, faites le juste avant de nous rejoindre
  • Il est possible pour un non-adhérent de participer à une balade à trois conditions : le quota d’inscrits et adhérents n’est pas atteint, nous en informer, et s’acquitter d’une participation de 5€ le jour de la balade (assurance de la CASIM)
  • Départ 9h30 avec les groupes formés
  • Le retour est prévu au centre commercial Paris Nord 2 à Gonesse au terme des 320 kms du roadbook


Restauration

Nous vous proposons un pique-nique sur les bords de Marne, n’oubliez pas votre casse-croûte !

Rappels

  • Attention, la balade est longue (plus de 300km, sans compter les liaisons pour l’aller et le retour), venez bien reposés et avec une moto en bon état (pneus, plaquettes, niveaux, …)
  • Pour l’heure il y a 30 places en tout (encadrants inclus) afin de garantir des groupes de taille raisonnable avec le nombre d’encadrants disponibles. Les premiers inscrits sur le formulaire ET adhérents à l’association auront donc la priorité.
  • Des invités pourront se joindre à nous selon les modalités rappelées plus haut si le quota n’est pas atteint. Si d’autres encadrants peuvent se libérer, nous augmenterons le nombre de places disponibles
  • Inscription obligatoire via le doodle (voir mail)

Venez nombreux !

Un sujet est ouvert sur le forum : ici

Compte-Rendu: Balade du 28/04/2013 dans le Vexin

L’invitation à la balade nous donne rendez-vous à Herblay, sur le parking du Conforama de la ZA d’Herblay, à « 8h45 pétante ».

Tous les participants arrivent avant l’heure ce qui permet de partager un café chaud proposé gentiment par Simon, des chouquettes et encore du café par Olivier. C’est fou ce que chacun peut embarquer dans ses valises et top- case respectifs.

L’arrivée remarquée de notre nouveau moniteur Patrick nous permet de l’accueillir avec une haie d’honneur mais sans pom-pom ni umbrella girl (peut-être le 5 mai à Dreux). Après de vives félicitations sur sa brillante défense contre les « cônes du mal » qui l’ont sauvagement attaqué pendant les épreuves du CAMABC, nous écoutons d’autant plus religieusement les consignes de circulation en groupe dispensées par Olivier que la méchante pluie fine au début a commencé à prendre ses aises.

Le choix du système de roulage en D nous autorise à former un train de unique de 12 motos, avec comme ouvreur Olivier et Patrick en serre-file.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
La sortie de la commune d’Herblay  s’effectue selon le mode opératoire suivant : 1ère, 2ème,  Stop ou Cédez-le passage, Feux tricolores, 1ère, 2ème.

Avec des rencontres plus ou moins agréables : des cyclistes qui sont encore étonnés de se retrouver au milieu d’une horde urbaine de motards, tous bloqués au feu rouge ; des autocars dans les 2 sens dans des ruelles étroites sur les berges de Seine à Conflans ; mamie Mougeot sortant de la boulangerie avec le gâteau du dimanche, etc. Et même, un feu rouge fourbe qui a failli casser le groupe des casimirs puisque, malgré notre organisation béton (roulage en D, motard tiroir à chaque intersection), le feu vert tragiquement court nous a mis dans une perplexité dont nous avons eu un peu de mal à sortir.

A Conflans Ste Honorine, notre ouvreur s’arrête pour nous faire profiter d’un point de vue  et voir l’Oise se jeter avec volupté dans la Seine.

Première halte sur le bas-côté, premier abandon : patatras, terrain meuble, devers perfide et voilà deux bécanes qui chutent, quasiment à l’arrêt, sans trop de dégâts heureusement.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
… Nous nous vîmes onze gus en arrivant au port.

Et un abandon, un : Jean-Philippe, doit nous quitter pour cause d’indisposition passagère (!).

Vaillamment, motos relevées et les adieux faits, le groupe poursuit sa quête de virages et d’horizons lointains. Une 2ème halte à l’orée du bois pour la pause pipi traditionnelle, nous remplir les poumons d’oxygène et à nous les petites routes gentiment viroleuses.

Le système en D fonctionne parfaitement, les relais sont effectués sans soucis, la pluie a enfin cessé de nous enquiquiner mais elle a eu le temps de saper le moral de Sabine, puis un peu plus tard de Simon qui nous regardent partir mais n’en peuvent plus.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
… Nous nous vîmes neuf gus en arrivant au port.

Est-ce parce que la pluie a cessé ou simplement qu’il avait des fourmis dans les cylindres,  Olivier entraîne le groupe dans un rythme soutenu qui ne ralentit que lorsqu’il a en deuxième derrière lui ma baleine ou celle de Richard, merci au roulage en D. Toutefois, soucieux d’amener sa troupe à bon port, il nous accorde des mini-pauses qui font beaucoup de bien. Malgré le bruit ambiant, en tendant l’oreille on peut entendre les soupirs de satisfaction et le bruit caractéristique de la banane qui se dessine sous les casques.

Tranquillement, sans en avoir l’air nous avalons quelques kilomètres, après avoir effectué une boucle qui nous a amenés sur nos terrains de jeux habituels (Avernes, Théméricourt, Moussy, Brignancourt, etc.)  A la pause, Olivier très gourmand nous a fait le coup de la boucle prévue dans le roadbook et qu’il faut absolument faire, mais les casimirs que la faim commençait à tenailler surtout après cette débauche d’énergie, ont vite arrêté les frais pour le diriger vers la pause-déjeuner. Et Bertrand qui avait déjà fait quelques centaines de kilomètres la veille, nous abandonne comme prévu.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
… Nous nous vîmes huit gus en arrivant au port.

En route donc vers notre lieu de pique-nique, Château Gaillard, nous traversons les Jardins de Monet à Giverny, longeons à nouveau la Seine, rejoignons Vernon par la D5, continuons jusqu’aux Andelys où nous espérons pouvoir nous poser et restaurer. C’était sans compter sans ce diable d’Olivier qui nous a encore proposé de faire une boucle prévue au roadbook (ça devient une manie). Et nous voilà redescendant dans la vallée, pour à nouveau enchaîner quelques petits virages avant de retrouver les passagères qui, n’en pouvant plus de se faire balloter à gauche et à droite, avaient refusé tout net de redescendre de ce magnifique site et avaient commencé à jouir de la vue imprenable sur la Seine et ses falaises …

Enfin, les bécanes bien rangées façon Casim, nous pouvons profiter de la pause déjeuner et là le bonheur, le soleil jusqu’alors d’une timidité farouche, pointe son nez et réchauffe les articulations malmenées par ces cavalcades viriles.

Après avoir rempli nos estomacs affamés et sacrifié à la séance photos pour alimenter le site Casim pour faire bisquer ceusses qui ne sont pas venus pensant qu’on allait être trempé, nous enfourchons à nouveau nos montures et c’est reparti comme en l’an 40.

Hervé profite d’un tiroir pour nous fausser compagnie.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
… Nous nous vîmes sept gus en arrivant au port.

En voyant ma jauge crier misère, j’ai enfin compris pourquoi Olivier se trompait tant dans le parcours, rebroussait chemin, refaisait un tour, voulait compléter la boucle, etc. oui mais bien sûr, c’était pour vider les réservoirs et trouver un volontaire désigné pour le CR.

Le smartphone aidant, on trouve que la station la plus proche est au centre commercial Osny, on repart faire de l’essence. Richard dont la baleine était aussi assoiffée que le mienne, Frédéric et même Olivier qui étaient sur la réserve en profitent. Et là tout s’éclaircit, j’avais tout faux tout à l’heure, en fait ils avaient profité d’une innocente pause pipi pour siphonner mon réservoir. Craignant d’être démasqués, Richard et Frédéric nous abandonnent eux aussi.

Nous partîmes douze ; mais sans un prompt renfort …
… Nous nous vîmes cinq gus en arrivant au port.

La culture n’étant pas un vain mot à la Casim 78, Olivier nous emmène admirer l’église d’Auvers sur Oise, immortalisée par l’immense Van Gogh.

Après quelques péripéties pour ranger les motos en pente, entre des voitures et sur des pavés plus que polies par le temps, surestimant nos compétences artistiques, Olivier nous propose de jouer au jeu des 7 erreurs en comparant la copie du tableau à l’original. S’en suit la séance traditionnelle de photos et nous retournons vers Herblay sur un rythme un peu moins soutenu mais toujours enthousiaste. Après un rapide briefing sur le parking du départ, nous nous séparons et chacun rentre chez soi avec le sentiment d’avoir passé une bonne journée et en bonne compagnie.

Merci à tous pour la bonne humeur et la participation à cette balade de de la CASIM 78,

Merci à Arnaud (ou le manchot du 78) pour avoir concocté le parcours sans pouvoir y participer,

Merci à Ayoffé pour la rédaction du CR et à Patrick (ou Patoch gros gaz) et Olivier pour les photos.

Compte Rendu : Balade dans la Vallée de l’Eure du 14/04/2013

Compte Rendu : Balade dans la Vallée de l’Eure du 14/04/2013

Rendez-vous était donné à 9h30 sur l’aire de Morainvilliers (A13) pour une boucle de 190km dans la Vallée de l’Eure.

Presque tout le monde est là à l’heure prévue  (17 participants le matin, dont un externe et une courageuse 125cm3) et un petit-déj chaleureusement proposé par Simon nous rassemble autour des valises de son Super T sous un soleil prometteur.

Un seul groupe est formé, encadré par les « hommes en fluo ». L’ensemble des consignes de circulation en groupe est rappelé, le choix de l’organisation de roulage : le système en D pour ce jour est également détaillé. Après avoir répondu aux questions de chacun, décollage à 10h, toujours comme prévu 😉

La journée commence par une nécessaire liaison autoroutière jusqu’à Mantes-la-Ville, nous prenons ensuite la direction de Pacy-sur-Eure par les petites routes. Le rodage du roulage en D (nouveau pour l’ensemble des stagiaires) s’opère lors une mini-pause, les principes sont rapidement mis en application pour le plus grand plaisir du groupe.

Sur la journée, nous avons quelques occasions de tester le « glissouiage » de la roue arrière dans le gravier/boue/herbe au moment de se relancer. Vue de l’arrière, tout semble bien se passer, sans observer d’accordéon, en somme « RAS » mon capitaine.

Nous sommes pleinement dans les temps lorsque nous arrivons à Val-de-Reuil pour une pause déjeuner « McDo », suivie d’une petite sieste sur la pelouse du parking.

 

Qui aurait cru 15 jours auparavant pouvoir ne serait-ce que caresser l’idée d’un pique-nique en plein-air ?

IMG_20130414_130251

Après le ravitaillement des brelles, nous changeons tous de bord : de l’autre côté de la Seine, à cheval avec le Vexin, pour continuer une progression somme toute dans la
continuité de la matinée. Un peu plus de virolos avec de belles les épingles aux Andelys. Le roulage en D est devenu un automatisme et le groupe arborre fièrement une banane rayonnante !

Casim-14-04-2013-Andelys

 

On passera sur l’ouvreur qui semble vouloir se séparer d’une partie du groupe lors de ses tentatives éhontées de dissimuler les tiroirs indiquant le changement de direction dans des recoins. Mais le serre-file parvient toujours à ramener les z’ouailles vers le reste de la troupe 😉

Avant de faire une pause à Vernon peu après 16h, nous reprenons la route de Gisors (D181) au nord pour se faire une belle montée de 3-4km constituée de longues courbes avec de la visibilité, qui impose des esprits raisonnables. Durant la pause, les participants semblent toujours aussi radieux. La météo pèse évidemment dans la balance. Certains visages prennent des couleurs au soleil !

La fin du parcours se fait toujours au même rythme pour terminer au centre commercial de Mantes-la-Ville, ou une photo de groupe est prise avant que chacun reprenne la direction de son « home sweet home ».

IMG_20130414_154951

Au bilan : une belle journée et des motards heureux…. What else ?

IMG_20130414_171751

On remet le couvert dans 15 jours, avec Olivier… qui vient ?

Compte Rendu: Balade dans le pays de BRAY du 24/03/2013

Rendez-vous était donné à 9h à Magny-en-Vexin pour une boucle de 250km à travers le Pays de Bray.

Tout le monde est là (21 participants dont : 4 externes, 1 125cm3, 1 scooter 700cm3 avec DCT) et à peu près à l’heure en dépit de ces températures plus hivernales que printanières.

L’accueil s’est déroulé autour d’un café chaud ou d’un thé, de chouquettes ou de friandises au chocolat gentiment amenés par Olivier et plusieurs Casimirs présents. Un de ces sympathiques moments de partage spontané qui vous donne à l’intérieur le soleil qu’il manque au dehors.

Deux groupes sont formés, encadrés par les « hommes en fluo ». Décollage à 9h32, pile comme prévu.

A un rythme très raisonnable, nous prenons la direction de Lyon-la-Forêt où nous ferons une première pause café afin de préserver les organismes du froid. Tout le monde commence à prendre progressivement ses repères, mais on voit que l’hiver est passé par là.

Durant la seconde phase, deux fautes d’inattention en amèneront certains à poser leur moto (ou presque) à très faible allure dans la boue qui borde les routes. Aucun dégât, mais le signal d’alarme est donné pour que tout le monde reste attentif en dépit du rythme modéré.

Un premier rappel sera fait en ce sens à la pause déjeuner.

Nous arrivons à la pause déjeuner à 12:38, pile dans le planning estimé. Elle prend place au restaurant « Au Rendez-Vous » (à 10 km au sud-ouest de Neufchatel-en-Bray), sera conviviale, mais longue, trop longue. 45mn d’attente avant de commencer à être servis, en raison d’un groupe de randonneurs qui a semble-t-il posé un problème d’organisation aux restaurateurs.

Nous avons pu copieusement nous remplir la panse à tarif serré, mais la montre, elle, tourne.

Beaucoup d’entre nous garderont un souvenir ému de cette délicieuse crème accompagnant le poulet et également de ce Neufchatel Fermier qui n’avait rien a envier aux fromages Corses les plus « racés » nous laissant un délicat fumet qui a embaumé les casques intégraux une bonne partie de l’après-midi….

Nous repartons avec beaucoup beaucoup de retard (15h14), en ayant pris soin de faire des groupes de niveau cette fois. Nous coupons donc massivement dans le roadbook, forcés d’abandonner le plus beau (ça c’est Baptiste qui le dit !), direction Formerie par des routes plus rectilignes. Un constat est fait : la quiconque n’est plus, les trajectoires de certains deviennent dangereuses.

Pause-café à Formerie (ça caille !) avec rappel des règles. Cette fois, ça paye à part un ou deux récalcitrants. Le rythme reste un peu chaotique.

Pause essence à Gournay-en-Bray, après laquelle les deux groupes ne se recroiseront plus. Il y a visiblement eu un écart d’interprétation dans la « direction Gisors ».

Le premier groupe rejoint la station service Total sur la D14/A15 et sonne la fin de la balade. Les casques restent vissés sur les têtes des motards afin de préserver un peu de chaleur sur les z’oreilles. Il est 18h15, et chacun regagne ses pénates.

Alors que le deuxième groupe a terminé le roadbook initial, qui passe par Gisors et conclut à Magny-en-Vexin.

Le second groupe boucle le circuit un peu après 18h30.

Ordre de dispersion est donné. Il aura parcouru 234km (hors navette) à une moyenne en déplacement de 50km/h.

Merci à tous pour votre participation, à Alain et Damien pour les images et à Baptiste pour le CR complet et surtout pour la prise en main et l’organisation seul de cette journée, Arnauld ayant trouvé le moyen de se faire une grave fracture sur une piste de ski niveau débutant.

N’hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le forum en CLIQUANT ICI.

24/03/2013 : Balade dans le Pays de Bray

C’est bientôt le printemps, et à cette occasion, la CASIM 78 vous propose une balade dans le Pays de Bray au nord du Vexin.

Inscription jusqu’au 17 mars pour profiter du déjeuner organisé (via le sondage – lien plus bas). Au-delà, vous devrez vous débrouiller pour le repas.

Date, lieu, invités

  • Le rendez-vous est fixé au dimanche 24 mars 2013 à 9h00 à Magny-en-Vexin, 60 rue de Rouen, sur le parking du Leclerc (ou Carrefour) qui dispose d’une station essence.
  • Faire obligatoirement le plein où l’appoint à Magny-en-Vexin.
  • Il est possible à un non-adhérent de participer à une balade à deux conditions : nous en informer, et s’acquitter d’une participation de 5€ le jour de la balade (assurance de la CASIM).

Pause-déjeuner – menu unique à 14€ (entrée, plat, fromage, dessert)

  • Nous déjeunerons au sud-ouest de Neufchâtel-en-Bray, au restaurant « Au Rendez-vous » à Ventes-Saint-Rémy.
  • Vous pouvez voter pour le menu unique en vous rendant sur le forum (lien ci-après). Ca sera le même pour tout le monde, parmi 3 entrées, 3 plats, 3 desserts. La majorité l’emportera.
  • Pour les cas particuliers (allergies, végétariens, pas de porc, etc.) merci de me prévenir par mél ou message privé.
  • Le nombre de convives, le menu retenu et les cas particuliers seront transmis au restaurant lundi 18 mars.

Parcours

  • Une boucle de 250km qui termine donc au point de départ.
  • On fera (peut-être) une pause à Lyon-la-Forêt le matin, et une à Aumale l’après-midi.
  • Un tout jeune permis s’est joint lors de la reco et en a redemandé !

N’oubliez pas de renseigner le sondage pour vous inscrire, et de voter pour le menu.

Plus de détail sur le topic dédié sur le forum en cliquant ici !