Compte rendu du CPM Virages du 12 juin 2022

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de cette journée, rédigé de main de maître par Nadim :

Une fois de plus c’est par une belle journée chaude et ensoleillée que nous déroulons ce CPM. Ce dimanche 13 juin 2022, nous nous retrouvons à 9H00 sur le circuit Jean-Pierre Beltoise de Montigny-le-Bretonneux et le thème du jour est le CPM virages. Nous sommes 27 participants encadrés par 8 moniteurs qui nous ont répartis en quatre groupes de niveau.
Un petit café d’accueil et c’est parti ! Ah non avant d’aller plus loin, un petit rappel qui vaut aussi pour votre humble serviteur, peu de gobelets Casim présents à notre rencontre, donc beaucoup de gobelets plastiques jetés. On y pense pour la prochaine rencontre. S’en est suivie une première séance de briefing avec la présentation des règles de sécurité, le circuit, le déroulement de la journée, la technique à suivre pour la journée.


Alors un CPM virage, c’est quoi ? Je me permets ce détail car je n’en avais pas cerné toute la subtilité en me basant sur la description de l’invitation. Je soupçonne nos gentils moniteurs Casimir d’avoir volontairement entretenu le suspense. Tout se déroule sur un petit circuit balisé à l’intérieur du grand circuit classique de JP Beltoise. On oublie les cônes de freinage, les points de corde, l’enrobé tout lisse car ici l’objectif est de nous mettre en conditions de roulage sur route classique. Le circuit est majoritairement constitué d’un enrobé correct mais on y trouve par ci par là, une plaque de terre, de la mousse, des changements rapides de dénivellations. Ce n’est pas une punition, nous n’avions rien fait de travers ! Toute cette mise en scène est là pour nous forcer à pratiquer la trajectoire de sécurité ou « EDSR » (Entrée Découverte Sollicitation Reprise pour ceux à qui il manque des CPM).

Une fois cette configuration comprise, on oublie donc le déhanché du corps à chaque virage et le genou par terre car si nous rencontrions une aspérité sur la route nous ne tiendrions plus notre moto entre les jambes et nous pourrions nous faire éjecter. L’art de cette journée a donc consisté à nous faire suivre la trajectoire EDSR tout en maintenant notre position de sécurité. La position à adopter est ici de maintenir constamment sa moto serrée entre ses jambes et, lors des virages seul le haut du buste doit sortir pour se mettre à l’intérieur du virage, le menton est presque posé sur la main intérieure du virage, le bras extérieur (au virage pour ceux qui ne suivent pas) est tendu jusqu’à la poignée et le bras intérieur est plié en deux avec l’avant-bras dans le prolongement du guidon. La tête reste verticale et regarde au loin la sortie du virage. Vous imaginez la scène ? Eh bien c’est ce que nous avons dû faire pour les dernières séances de roulage, en tous cas pour le groupe des « très à l’aise », les autres ont été moins maltraités.

Ainsi donc, la journée est allée crescendo au cours de nos 5 roulages programmés et intercalés de briefing, de debriefing, de repos et nous avons même tenu en alternance les rôles de commissaires sur piste.
La pause déjeuner s’est faite en extérieur par petits groupes et nous a permis aussi de bien digérer les apprentissages de la matinée afin de mieux les mettre en application l’après-midi.


Au final une journée agréable, bien remplie et qui nous a aussi permis de nous retrouver et d’échanger entre Casimir lors des pauses et entre les sessions en profitant de bons bains de soleil.

J’en profite pour remercier nos moniteurs et tous les organisateurs de ce CPM original qui a dû demander une longue préparation.

Nadim (votre serviteur qui trouve que les drapeaux rouges sont beaucoup trop petits pour être vus, bonus 1 tour et ça vous donne une idée de ce qui m’a fait prendre la plume).

Merci à Nadim pour la rédaction de ce CR !

Nous avons eu la chance d’avoir un photographe présent pour une partie de la journée, lequel a pu prendre des photos des groupes rouges et bleus. Les liens ci-dessous vous mèneront à une galerie de photos de la journée

Compte-Rendu : Examen du CAMABC du 21 avril

Le 21 avril 2013 s’est tenue une des journées les plus importantes de la saison et dans la vie d’une Casim : le CAMABC.

Pour les profanes, le Certificat d’Aptitude Moniteur Animateur Bénévole Casim est composé de 4 épreuves :

  • Questionnaire de connaissance : 40 questions sous forme de QCM et de rédaction à remplir en 25 minutes. (note / 40)
  • Maîtrise personnelle de la moto : sans moteur, à allure lente et à allure normale. (note / 40)
  • Pédagogie théorique en salle (note / 60)
  • Pédagogie pratique sur plateau ou sur route (note / 60)

A l’insu de leur plein gré, un contrôle continue des candidats a été aussi effectué durant la saison (note / 20).

Portant le total à 220 pour un 20/20.
Pour obtenir le CAMABC, il faut obtenir un minimum de 132/220 soit 12/20.

 

Cela a mobilisé près de 40 personnes certaines ayant parcourus de plusieurs centaines de kilomètres pour participer à l’événement.

  • 10 candidats
  • 12 élèves-cobayes
  • 12 juges (moniteurs)
  • 5 personnes ressources
  • 1 photographe

Le RDV était donné à 8h30 devant la grille du centre des permis de conduire moto et PL de Villabé avec la consigne d’arriver coûte que coûte avant 9h00.

La commise, en charge de la restauration et en avance comme à son habitude, a pu préparer le petit déjeuner pour nos hôtes avant que la majorité des participants arrivent. On a d’ailleurs constaté avec une certaine joie que tout le monde est arrivé à l’heure.

Les estomacs remplis pour la matinée, nous pouvons commencer !!

 

9h15 : Début du briefing

Présentation de la journée aux élèves-cobayes, explications du planning et derniers check-up aux candidats. On tire au sort l’ordre de passage des candidats et les parcours de maîtrise de la moto.

3 jurys sont formés avec dans la mesure du possible un moniteur CAMABC, un Bépécaser 2RM et un motocycliste de l’Administration pour chacun des jurys tous issus de Casim différentes.

L’infrastructure du site et le nombre suffisant de juges permettent de faire passer jusqu’à 4 épreuves en simultané. Le début des hostilités approchant, on peut sentir le stress de certains candidats.

 

9H30 :

Allez hop c’est parti ! les candidats rentrent en salle pour le QCM, les élèves-cobayes font connaissance pendant que les moniteurs montent les parcours de maîtrise personnelle.

 

10H00 : 
L’épreuve du questionnaire de connaissance est finie, une partie des candidats attaque les parcours de maîtrise personnelle pendant que d’autres sont en pédagogie pratique et théorique.

 

Le planning de la matinée sera tenu ! tout le monde est passé en maniabilité, 10 épreuves de pédagogie ont été effectuées et le corrigé du questionnaire est fini.
Pendant les épreuves, les commis à la collation (lourde responsabilité devant cette horde de motards affamés) ont été chercher le déjeuner chez le traiteur (chez qui une réservation 10 jours avant avait été faite) et ont dressé la table sous forme de buffet pour que tout soit prêt en temps et en heure.

ab_lextkzrrg0fqdstvlvvttbxkon2vfhthqxllggv8

12H35 :
Le top départ est lancé pour ceux qui avaient fini leurs épreuves de la matinée, les derniers arriveront quelques minutes plus tard, ce qui évite un bouchon devant le buffet.

Le temps nous permet de nous relaxer au soleil. Aaaaah …. (soupir) “que c’est bon de ripailler sous le soleil” ….

 

13H45 : 
Allez hop, il faut s’y remettre ! Il reste encore 10 épreuves pédagogiques à faire passer.

img_20130421_161523

Jusqu’à environ 17h00, les juges défileront pour porter les notes des épreuves de l’après midi.

 

17H00 :
Aie ! le coup de massue ! 3 candidats n’ont pas été reçus. Nous leur demandons de venir chacun leur tour afin de débriefer avec eux sur leurs erreurs, les points à améliorer et leur motivations … avec un nombre restreint de juges … un sale moment à passer (pour eux comme pour nous) mais le principal est qu’ils semblent ne pas avoir perdu de leur motivation pour la saison prochaine …

En parallèle, pour remercier les élèves-cobayes de leur patience durant la journée, des ateliers de maniabilité sont montés pour qu’ils se dégourdissent les roues en attendant qu’on remplisse les diplômes pour les 7 heureux nouveaux non encore officiels moniteurs.

 

17H30 : 
C’est l’heure de la remise des diplômes

 IMG_20130421_181556

Remerciements :

  • Les 12 élèves-cobayes
  • Les 3 moniteurs de la Casim 78 : Remi, Olivier et Pascal (aussi pour les photocopies)
  • Les 3 moniteurs de la Casim 44 : Guillaume, Luc et Ghislain arrivés du matin meme de Nantes (44)
  • Les 3 moniteurs diplômés Bépécaser 2RM : Eva, Vincent (arrivé de Cote d’Or la veille), Ghislain (encore lui !)
  • Les 2 policiers motocyclistes : Cédric et Eric venus malgré des missions le jour même.
  • Le moniteur de la Casim 77 : Felix
  • Les 4 personnes ressources de la Casim 77 : Muriel (pour les repas), Noémie, Nicolas, Jean Robert (pour les photos).
  • La personne ressource de la Casim 78 : Simon
  • … et Maxime pour ce compte-rendu !

 

Compte Rendu : Balade dans la Vallée de l’Eure du 14/04/2013

Compte Rendu : Balade dans la Vallée de l’Eure du 14/04/2013

Rendez-vous était donné à 9h30 sur l’aire de Morainvilliers (A13) pour une boucle de 190km dans la Vallée de l’Eure.

Presque tout le monde est là à l’heure prévue  (17 participants le matin, dont un externe et une courageuse 125cm3) et un petit-déj chaleureusement proposé par Simon nous rassemble autour des valises de son Super T sous un soleil prometteur.

Un seul groupe est formé, encadré par les « hommes en fluo ». L’ensemble des consignes de circulation en groupe est rappelé, le choix de l’organisation de roulage : le système en D pour ce jour est également détaillé. Après avoir répondu aux questions de chacun, décollage à 10h, toujours comme prévu 😉

La journée commence par une nécessaire liaison autoroutière jusqu’à Mantes-la-Ville, nous prenons ensuite la direction de Pacy-sur-Eure par les petites routes. Le rodage du roulage en D (nouveau pour l’ensemble des stagiaires) s’opère lors une mini-pause, les principes sont rapidement mis en application pour le plus grand plaisir du groupe.

Sur la journée, nous avons quelques occasions de tester le « glissouiage » de la roue arrière dans le gravier/boue/herbe au moment de se relancer. Vue de l’arrière, tout semble bien se passer, sans observer d’accordéon, en somme « RAS » mon capitaine.

Nous sommes pleinement dans les temps lorsque nous arrivons à Val-de-Reuil pour une pause déjeuner « McDo », suivie d’une petite sieste sur la pelouse du parking.

 

Qui aurait cru 15 jours auparavant pouvoir ne serait-ce que caresser l’idée d’un pique-nique en plein-air ?

IMG_20130414_130251

Après le ravitaillement des brelles, nous changeons tous de bord : de l’autre côté de la Seine, à cheval avec le Vexin, pour continuer une progression somme toute dans la
continuité de la matinée. Un peu plus de virolos avec de belles les épingles aux Andelys. Le roulage en D est devenu un automatisme et le groupe arborre fièrement une banane rayonnante !

Casim-14-04-2013-Andelys

 

On passera sur l’ouvreur qui semble vouloir se séparer d’une partie du groupe lors de ses tentatives éhontées de dissimuler les tiroirs indiquant le changement de direction dans des recoins. Mais le serre-file parvient toujours à ramener les z’ouailles vers le reste de la troupe 😉

Avant de faire une pause à Vernon peu après 16h, nous reprenons la route de Gisors (D181) au nord pour se faire une belle montée de 3-4km constituée de longues courbes avec de la visibilité, qui impose des esprits raisonnables. Durant la pause, les participants semblent toujours aussi radieux. La météo pèse évidemment dans la balance. Certains visages prennent des couleurs au soleil !

La fin du parcours se fait toujours au même rythme pour terminer au centre commercial de Mantes-la-Ville, ou une photo de groupe est prise avant que chacun reprenne la direction de son « home sweet home ».

IMG_20130414_154951

Au bilan : une belle journée et des motards heureux…. What else ?

IMG_20130414_171751

On remet le couvert dans 15 jours, avec Olivier… qui vient ?

Compte Rendu: Balade dans le pays de BRAY du 24/03/2013

Rendez-vous était donné à 9h à Magny-en-Vexin pour une boucle de 250km à travers le Pays de Bray.

Tout le monde est là (21 participants dont : 4 externes, 1 125cm3, 1 scooter 700cm3 avec DCT) et à peu près à l’heure en dépit de ces températures plus hivernales que printanières.

L’accueil s’est déroulé autour d’un café chaud ou d’un thé, de chouquettes ou de friandises au chocolat gentiment amenés par Olivier et plusieurs Casimirs présents. Un de ces sympathiques moments de partage spontané qui vous donne à l’intérieur le soleil qu’il manque au dehors.

Deux groupes sont formés, encadrés par les « hommes en fluo ». Décollage à 9h32, pile comme prévu.

A un rythme très raisonnable, nous prenons la direction de Lyon-la-Forêt où nous ferons une première pause café afin de préserver les organismes du froid. Tout le monde commence à prendre progressivement ses repères, mais on voit que l’hiver est passé par là.

Durant la seconde phase, deux fautes d’inattention en amèneront certains à poser leur moto (ou presque) à très faible allure dans la boue qui borde les routes. Aucun dégât, mais le signal d’alarme est donné pour que tout le monde reste attentif en dépit du rythme modéré.

Un premier rappel sera fait en ce sens à la pause déjeuner.

Nous arrivons à la pause déjeuner à 12:38, pile dans le planning estimé. Elle prend place au restaurant « Au Rendez-Vous » (à 10 km au sud-ouest de Neufchatel-en-Bray), sera conviviale, mais longue, trop longue. 45mn d’attente avant de commencer à être servis, en raison d’un groupe de randonneurs qui a semble-t-il posé un problème d’organisation aux restaurateurs.

Nous avons pu copieusement nous remplir la panse à tarif serré, mais la montre, elle, tourne.

Beaucoup d’entre nous garderont un souvenir ému de cette délicieuse crème accompagnant le poulet et également de ce Neufchatel Fermier qui n’avait rien a envier aux fromages Corses les plus « racés » nous laissant un délicat fumet qui a embaumé les casques intégraux une bonne partie de l’après-midi….

Nous repartons avec beaucoup beaucoup de retard (15h14), en ayant pris soin de faire des groupes de niveau cette fois. Nous coupons donc massivement dans le roadbook, forcés d’abandonner le plus beau (ça c’est Baptiste qui le dit !), direction Formerie par des routes plus rectilignes. Un constat est fait : la quiconque n’est plus, les trajectoires de certains deviennent dangereuses.

Pause-café à Formerie (ça caille !) avec rappel des règles. Cette fois, ça paye à part un ou deux récalcitrants. Le rythme reste un peu chaotique.

Pause essence à Gournay-en-Bray, après laquelle les deux groupes ne se recroiseront plus. Il y a visiblement eu un écart d’interprétation dans la « direction Gisors ».

Le premier groupe rejoint la station service Total sur la D14/A15 et sonne la fin de la balade. Les casques restent vissés sur les têtes des motards afin de préserver un peu de chaleur sur les z’oreilles. Il est 18h15, et chacun regagne ses pénates.

Alors que le deuxième groupe a terminé le roadbook initial, qui passe par Gisors et conclut à Magny-en-Vexin.

Le second groupe boucle le circuit un peu après 18h30.

Ordre de dispersion est donné. Il aura parcouru 234km (hors navette) à une moyenne en déplacement de 50km/h.

Merci à tous pour votre participation, à Alain et Damien pour les images et à Baptiste pour le CR complet et surtout pour la prise en main et l’organisation seul de cette journée, Arnauld ayant trouvé le moyen de se faire une grave fracture sur une piste de ski niveau débutant.

N’hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le forum en CLIQUANT ICI.

Du 08/05/2013 au 12/05/2013: Weekend CASIM IDF en Auvergne

Comme chaque année, nous proposons aux adherents des CASIM d’Ile De France un  weekend touristique en moto.

Cette année, c’est la CASIM 77 qui est en charge de l’organisation.

Nous vous proposons de participer à une virée en Auvergne durant 5 jours au mois de mai 2013.

Les dates retenues sont du 8 au 12 mai 2013 soit 5 jours et 4 nuits. C’est le seul grand weekend du mois de mai, il se décompose ainsi :

  • Mercredi 8 mai: Armistice 1945
  • Jeudi 9 mai: Ascension
  • Vendredi 10 mai: Congé à poser
  • Samedi 11 mai: Weekend
  • Dimanche 12 mai: Weekend

 
La destination choisie est la petite ville du Mont-Dore située au pied du Sancy.  Un paysage magnifique, des routes à se damner…bref un coin génial pour tout motard avide de virolos.

L’hébergement choisi est un petit hôtel familial du Mont-dore proche du centre-ville. Nous nous repartirons dans des chambres de 2, 3, 4 ou 6 personnes, il faudra donc accepter un peu de promiscuité durant ces 4 nuits. Toutes les chambres sont équipées de lavabo, douche et wc pour notre confort.

Nous y passerons 4 nuits en demi-pension. Les repas seront simples et uniques, il ne faudra pas être difficile. Deux garages seront à notre disposition pour y garer nos belles (et je ne parle pas de nos femmes…).

Selon le nombre de participants, le prix par personne pour le séjour sera au maximum de 150 €. Bien sur les conjoint(e)s sont les bienvenu(e)s.

Dans un souci d’organisation, de sécurité mais aussi pour que tout le monde prenne du plaisir, nous bloquons cette sortie à 30 personnes maximum.

Nous clôturerons les inscriptions au 30 novembre 2012.

J’en vois déjà qui râle au fond…  Mais il faut comprendre qu’un roulage en groupe en montagne n’a rien à voir avec nos balades dominicales en IDF. Les routes, si elles ont le mérite d’être belles et en bon état, ne sont pas moins techniques et fatigantes.

C’est aussi pour cette raison que nous préférons que ce soit des casimirs expérimentés au roulage en groupe qui s’inscrivent.

Voici une idée du déroulement de notre week-end :

  • Mercredi 8 mai: Départ 430 km
  • Jeudi 9 mai: Balade 150 km
  • Vendredi 10 mai: Balade 150 km
  • Samedi 11 mai: Balade 150 km
  • Dimanche 11 mai: Retour 430 km

 
Bien sûr, nous détaillerons tout cela quand nous aurons complètement bouclé les différents road books et réservé les restaurants où nous déjeunerons le midi (budget entre 15 et 20 €).

Afin d’éviter les désistements de dernière minute, nous vous demandons 50€/pers d’arrhes (chèque à l’ordre de la CASIM77). Pas de remboursement si annulation de votre part. Le solde sera à régler avant le départ. Le document d’inscription est en pièce jointe du mail que vous avez reçu.

Attention, ce week-end est uniquement ouvert aux motard(e)s inscrits à la CASIM, cela ne concerne évidemment pas les passagers.

Merci à l’ensemble de l’equipe de la CASIM 77 pour la préparation et l’organisation de ce weekend et en particulier à Raymond, leur Master Balade et Road Book.

Nous vous invitons à poser vos questions sur le post du forum qui ouvert pour l’occasion en CLIQUANT ICI.