Compte rendu du CPM Virages du 12 juin 2022

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de cette journée, rédigé de main de maître par Nadim :

Une fois de plus c’est par une belle journée chaude et ensoleillée que nous déroulons ce CPM. Ce dimanche 13 juin 2022, nous nous retrouvons à 9H00 sur le circuit Jean-Pierre Beltoise de Montigny-le-Bretonneux et le thème du jour est le CPM virages. Nous sommes 27 participants encadrés par 8 moniteurs qui nous ont répartis en quatre groupes de niveau.
Un petit café d’accueil et c’est parti ! Ah non avant d’aller plus loin, un petit rappel qui vaut aussi pour votre humble serviteur, peu de gobelets Casim présents à notre rencontre, donc beaucoup de gobelets plastiques jetés. On y pense pour la prochaine rencontre. S’en est suivie une première séance de briefing avec la présentation des règles de sécurité, le circuit, le déroulement de la journée, la technique à suivre pour la journée.


Alors un CPM virage, c’est quoi ? Je me permets ce détail car je n’en avais pas cerné toute la subtilité en me basant sur la description de l’invitation. Je soupçonne nos gentils moniteurs Casimir d’avoir volontairement entretenu le suspense. Tout se déroule sur un petit circuit balisé à l’intérieur du grand circuit classique de JP Beltoise. On oublie les cônes de freinage, les points de corde, l’enrobé tout lisse car ici l’objectif est de nous mettre en conditions de roulage sur route classique. Le circuit est majoritairement constitué d’un enrobé correct mais on y trouve par ci par là, une plaque de terre, de la mousse, des changements rapides de dénivellations. Ce n’est pas une punition, nous n’avions rien fait de travers ! Toute cette mise en scène est là pour nous forcer à pratiquer la trajectoire de sécurité ou « EDSR » (Entrée Découverte Sollicitation Reprise pour ceux à qui il manque des CPM).

Une fois cette configuration comprise, on oublie donc le déhanché du corps à chaque virage et le genou par terre car si nous rencontrions une aspérité sur la route nous ne tiendrions plus notre moto entre les jambes et nous pourrions nous faire éjecter. L’art de cette journée a donc consisté à nous faire suivre la trajectoire EDSR tout en maintenant notre position de sécurité. La position à adopter est ici de maintenir constamment sa moto serrée entre ses jambes et, lors des virages seul le haut du buste doit sortir pour se mettre à l’intérieur du virage, le menton est presque posé sur la main intérieure du virage, le bras extérieur (au virage pour ceux qui ne suivent pas) est tendu jusqu’à la poignée et le bras intérieur est plié en deux avec l’avant-bras dans le prolongement du guidon. La tête reste verticale et regarde au loin la sortie du virage. Vous imaginez la scène ? Eh bien c’est ce que nous avons dû faire pour les dernières séances de roulage, en tous cas pour le groupe des « très à l’aise », les autres ont été moins maltraités.

Ainsi donc, la journée est allée crescendo au cours de nos 5 roulages programmés et intercalés de briefing, de debriefing, de repos et nous avons même tenu en alternance les rôles de commissaires sur piste.
La pause déjeuner s’est faite en extérieur par petits groupes et nous a permis aussi de bien digérer les apprentissages de la matinée afin de mieux les mettre en application l’après-midi.


Au final une journée agréable, bien remplie et qui nous a aussi permis de nous retrouver et d’échanger entre Casimir lors des pauses et entre les sessions en profitant de bons bains de soleil.

J’en profite pour remercier nos moniteurs et tous les organisateurs de ce CPM original qui a dû demander une longue préparation.

Nadim (votre serviteur qui trouve que les drapeaux rouges sont beaucoup trop petits pour être vus, bonus 1 tour et ça vous donne une idée de ce qui m’a fait prendre la plume).

Merci à Nadim pour la rédaction de ce CR !

Nous avons eu la chance d’avoir un photographe présent pour une partie de la journée, lequel a pu prendre des photos des groupes rouges et bleus. Les liens ci-dessous vous mèneront à une galerie de photos de la journée

Compte-Rendu : CPM Virages sur circuit du 05/05/2013

En ce Dimanche 5 mai 2013 le soleil s’invite à la fête pendant que les Casimirs 77&78 arrivent d’un pas décidé (mais de petits yeux) à 7h30 au Circuit de l’Ouest Parision, à Dreux.

La matinée commence avec quelques mauvaises surprises (problèmes de santé pour certains, mécaniques pour d’autres) puis l’éxamination minutieuse de toutes les motos devant rouler sur circuit lors d’un contrôle technique des éléments de sécurité. L’équipe encadrante en profite pour assigner un groupe à chacun.

panorama-1

S’en suit une présentation générale de la journée, des aspects organisationnels et objectifs pédagogique abordées tout au long de la journée. Il est expliqué aux participants une organisation autour d’un cycle d’atelier :

  • Briefing moniteur sur un mini-objectif

img_0665

  • Application pratique sur circuit

img_0835

  • Commissaire de pistes

img_0300

  • … et Maniabilité lente sur plateau

 

Les sessions de roulage débutent comme prévu à 9h00 et tout s’enchaînent très rapidement. Le planning des différents ateliers est serré, les participants n’ont que peu de temps pour se reposer. Un couple ou trio de moniteur les accompagnent dans chacun d’eux, ce qui leur permet d’aborder tout les problèmes rencontrés.

Les consignes sont appliquées par tous dans une bonne ambiance de camaraderie qui reflête parfaitement l’ambiance de la CASIM et tout les participants ressortent de leur session de roulage avec le sourire.

dsc_1119

Chacun a pu se rendre compte de ses propres progres et petit à petit, la confiance et la fatigue se fait ressentir. Certains ont eu leurs lots de sensation et s’arrêtent, d’autres en redemandent.

img_0705

img_0643

img_0564

Ainsi s’achève cette journée, sur les conseils de prudence d’usage pour rappeler qu’a la sortie du circuit on repart dans le monde réel avec tous ses dangers et que l’attitude de sécurité enseignée à la CASIM redevient la règle.

Merci à Rémy pour ce compte-rendu !

Vous pouvez réagir et nous laisser vos commentaires en cliquant ici !

Compte-Rendu : CPM Freinage du 7 avril 2013

Le CPM freinage a eu lieu le dimanche 7 avril, avec une première partie théorique le matin à la salle LCR des Bois de Cergy, puis une seconde partie pratique l’après midi au plateau moto d’Osny.

A partir de 9h00, les moniteurs et aides-moniteurs ont accueilli avec café et brioche un total de 26 adhérents arrivant par petites grappes.

A 9h30, Pascal a ouvert le CPM par les actualités de la Casim ainsi que des avertissements pour prévenir les risques de chutes lors des exercices sur le plateau moto en seconde partie de journée.

Arnaud, toujours vaillant en dépit de son bras plâtré, a pris la suite en présentant la théorie du freinage. Son diaporama a explicité point par points les différents facteurs en jeu : l’énergie mise en œuvre lors du freinage, les distances de freinage et d’arrêt, l’intérêt des distances de sécurité, les différents types et systèmes de freinage.

Arnaud a illustré les différentes situations d’urgence par des exemples concrets qui renforcent la portée pédagogique de son exposé. Le calcul des distances de freinage et d’arrêt en fonction de la vitesse a permis de bien se rendre compte des distances parcourues en une seconde…

 

A savoir…

Pour calculer la Distance parcourue pendant le temps de réaction il faut multiplier le chiffre des dizaines par 3.
Exemple : à 50 km/h, le motard met 5 x 3 = 15 mètres avant d’agir sur ses commandes de frein.

Distance de freinage : multiplier le chiffre des dizaines par 6, soit à 50 km/h, le motard met 30 mètres pour s’arrêter à 70 km/h => 42 mètres

 

Attention ! Ce sont là des distances estimées sur route sèche avec des conditions optimales d’adhérence et une bonne technique de freinage.

 

D’autres facteurs peuvent également influer sur la distance de freinage. Il faut savoir que celle ci varie selon:

  • L’usure des freins
  • L’état de la chaussée et son adhérence (présence de boue, d’humidité, de feuillages, ..)
  • La courbe : freinage en virage ou en ligne droite.
  • La répartition des charges (sacoches, top case, passager, …)
  • La technique du pilote
  • La vitesse
  • Le dénivelé de la route (montée/descente)

 

Arnaud a ensuite rappelé les vérifications à réaliser pour s’assurer du bon fonctionnement du système de freinage :

  • L’usure des plaquettes
  • Le niveau et de l’âge de liquide de frein
  • L’absence de fuites au niveau des durites
  • L’état et pression des pneumatiques
  • L’état des suspensions

 

Les assistances au freinage offrent une sécurité supplémentaire : anti-blocage ABS, couplage avant-arrière, voire assistance hydraulique.

En théorie, la puissance d’un freinage efficace et sûr doit être répartie à 70 % sur le frein avant et 30 % sur le frein arrière. Il est impératif de totalement couper l’accélération pour bien freiner. Il faut particulièrement veiller à lâcher l’accélérateur pour laisser la poignée revenir tout en allant rapidement attraper le levier de frein. Lors d’un freinage puissant, c’est l’avant qui aura le plus d’adhérence : c’est donc du frein avant qu’il faudra le plus freiner. Mal effectué, le freinage peut aboutir au blocage de l’une des roues et se terminer par une chute.

La matinée s’est achevée sur des questions/réponses, puis tout le groupe est parti déjeuner à quelques minutes de là.

 

A 14h, direction le plateau moto d’Osny.

La séance a débuté par le rappel des consignes de sécurité puis la démonstration des techniques de freinage par l’ADC Christophe CORAUX.

 cpm-freinage-fjr-70

L’illustration par l’image :

une vidéo du freinage de Christophe à 50 km/h :

et la suivante à 70 km/h :

(source : ce sont les vidéos postées par Olivier)

Les consignes à appliquer lors d’un freinage sont :

  • Regarder loin devant (et non pas devant sa roue !) et de rechercher un échappatoire
  • Serrer les genoux sur le réservoir
  • Tendre et verrouiller les bras

 

Plusieurs ateliers ont été mis en place par Christophe, Pascal, François, Olivier, Remi, Patrick, Alain et Baptiste, permettant de s’exercer à chacun de points suivants :

  • La séquence de freinage.
  • Le comportement du pilote lors du freinage.
  • Le blocage des roues lors du freinage.
  • Le freinage en virage
  • Le débrayage lors du freinage, quand le pratiquer
  • Le réglage des commandes

 

La séance pratique a débuté sur la béquille centrale, où chacun s’est exercé à la bonne position à adopter lors d’un freinage d’urgence. Les moniteurs ont contrôlé et corrigé les positions.

cpm-freinage-position

Puis, passage à l’action, les casimirs se sont répartis en groupes pour tourner sur les différents ateliers de freinage.

Cet entrainement au freinage d’urgence a permis d’expérimenter des conditions que l’on n’a plus rarement l’occasion de pratiquer. Pour certains, l’exercice a été facilité par la présence d’un ABS.

Selon les ateliers, les motards ont été amenés à réaliser un freinage d’urgence avec le frein avant, arrière, puis les deux. Lors d’un gros freinage, la suspension arrière de la moto se déleste et la fourche s’enfonce : il s’agit du transfert de masse. Ci et là quelques moto font de petites ruades..

cpm-freinage-reaction

Cela a permis de bien ressentir que pour limiter l’effet de transfert de masse vers l’avant, il fallait commencer par actionner le frein arrière. Cela procure plus de stabilité et permet d’exercer plus d’effort sur la commande avant.

Les premiers essais ont été plutôt timides, certains n’ont pas osé piler et ont généreusement dépassé la ligne de marquage au sol. Le radar placé au bord de la piste a permis de vérifier la vitesse imposée pour le passage de porte, mais il a bien fallu plusieurs répétitions pour enfin oser écraser les freins.

Olivier s’est positionne en bout de piste et a fait signe avec un grand sourire, lui avait l’air confiant .. alors encouragés, les uns et les autres se sont lancés. Et si, ça pile.. ! Une fois, cinq fois, on recommence et petit à petit chacun a pris confiance.

Les évitements et le freinage d’urgences sont des techniques que l’on n’a pas l’occasion de perfectionner en pratique courante, et ce rafraîchissement s’est avéré des plus bénéfiques.

cpm-freinage-avant

Quelques chutes ont été à déplorer, mais heureusement sans trop de gravité.

La séance s’est achevée vers 18h avec un débriefing des moniteurs sur les points clés.

La journée s’est terminée par la visite sur le plateau du Lieutenant Alioui, commandant de la brigade motorisée, venu saluer les efforts de Christophe et des moniteurs de la Casim.

Les uns épuisés sont rentrés chez eux, les autres se sont dirigés vers port Cergy : après l’effort le réconfort.

 

Merci à Stéphanie pour ce compte-rendu !

Vous pouvez réagir et nous laisser vos commentaires en cliquant ici !

Compte Rendu – CPM Freinage et Maniabilité du 01/04/2012

Ce CPM freinage/maniabilité était important à double titre :

  • il relançait l’activité plateau après la saison hivernale,
  • il était une 1re pour notre postulant au CAMABC de fin avril : le prénommé Rémi.

 

Le soleil est de la partie mais le vent froid gèle les oreilles de certains. Nous sommes 28 adhérents à répondre présent : 4 encadrants et 24 stagiaires.

Pascal rappelle ses troupes vers 9h45 pour présenter certains points de la vie de notre Casim puis forme 2 groupes pour l’atelier freinage.

 

Les ateliers freinage sont pris en charge par les couples Pascal-Luc  et Rémi-Olivier. Les encadrants nous font un cours théorique : distance de freinage, distance d’arrêt, position sur la moto, position du regard, les variables influant le temps de réaction (fatigue, consommation alcool et/ou drogues, …), les variables mécaniques (état des plaquettes et  des disques, liquide de frein, état de la suspension,…).

Après ce cours magistral on attaque le cours pratique. On y va progressivement. Quelques passages en utilisant le seul frein arrière. Quelques passages en utilisant les freins avant et arrière pour des freinages « appuyés » et au fur et à mesure des passages, on réduit les distances d’arrêt. Et pour finir la matinée, quelques freinages d’urgence au coup de sifflet du chef.

Sur cette matinée, on aura déploré quelques chutes sans trop de gravité.

12h30 c’est l’heure du repas. Départ vers les restaurants du centre commercial voisin. On en profite pour placer quelques ateliers «CAMABC» exprès pour Rémi durant l’heure du déjeuner. Il s’en sort avec brio et s’étonne lui-même. Le repas s’éternise et les derniers Casimirs arrivent passé 14hOO.

Après la présentation de la 2e séance par Pascal la maniabilité démarre vers 14h30. Il y aura 3 ateliers : slalom rapide managé par Pascal ; un huit managé par Rémi ; un slalom lent managé par  Luc et  Olivier se charge du cours particulier dispensé à quelques motardes.

L’hiver a rouillé quelque peu les réflexes et sur les parties lentes il y a beaucoup de pied à terre et cette satanée moto qui ne veut pas tourner ou s’incliner pour passer les cônes. Mais on finit par y arriver. Les exercices auront été intenses car vers 16h15 les ateliers sont vides. Tout le monde est fatigué mais satisfait de ses prestations.

Pascal, entouré de son équipe de moniteurs, fait un débriefing de cette journée. Et tout le monde est d’accord pour féliciter Rémi pour sa prestation. On espère bien le voir revenir fin avril avec son diplôme de moniteur et pouvoir revêtir son sweat-shirt jaune canari fluo. Chacun regagne ses appartements vers 17h00.

Merci à Patrick pour le CR, Alain et Bertrand pour les photos.

Si vous voulez en discuter, n’hésitez à venir sur le forum en cliquant ICI.

01/04/2012: CPM Freinage et Maniabilité

Le dimanche 1er Avril se tiendra le CPM Maniabilité et Freinage.

Il aura lieu sur l’aire d’évolution de l’Aérodrome de Pontoise.

Le rendez vous est entre 9h30 et 10h00 sur l’aire d’évolution.

De 10h00 à 12h00 aura lieu la partie freinage, avec plusieurs exercices différents

De 14h00 à 17h00, sera réalisé la maniabilité à basse vitesse sur différents parcours pour travailler le point de patinage, la position et le contrôle de la moto grâce aux point d’appuis (pieds, genoux et mains) ainsi que le travail du regard.

La coupure déjeuner aura lieu de 12h30 à 14h00.

Deux possibilités : si le temps le permet pique nique sur place, ou plusieurs restos rapides (Mac Do, Flunch, Pizzéria etc…) sont disponibles au centre commercial de l’Oseraie à 1 km du lieu du CPM.

Il y a également une station service sur place.

Si le temps est beau et chaud, pensez à vous munir de bouteilles d’eau, la déshydratation est vite arrivée.

N’hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le forum en cliquant ICI.